Il s’agit d’un travail de dessin de petite taille – 13 x 13 cm – qui permet au spectateur de rentrer dans un monde intimiste et étrange. C’est ma technique aux crayons de couleur et à mine de plomb par couches successives et nombreuses qui lui confère un rendu très velouté et doux.

Mes dessins décrivent un univers à la fois connu et inconnu, un monde inventé qui fait rêver le spectateur malgré ses empêchements et qui lui apporte une certaine forme d’éclairage, qu’il soit lumière apaisante ou lumière d’ouverture. Mon inventaire est fait de dualité. Il se réfère à la fois au non-perceptible: l’infiniment petit, et au perceptible: ce qui dérange.

Mon monde artistique me permet de faire le lien entre les différents domaines qui me tiennent à cœur comme la science-fiction pour la littérature ou le surréalisme pour l’art; c’est aussi la possibilité de me référer à la mythologie d’où surgissent certains de mes «monstres».

 

Exposition

Exposition collective «Small is beautiful», Galerie Salon Vert, Genève, 2017

Exposition collective «The Wild Side», CFP Arts, Genève, 2018

© 2018 | Daniel Galasso